• Accueil
  • > nouvelle
  • > La démocratie made in usa à l’épreuve de Baghram.

La démocratie made in usa à l’épreuve de Baghram.

Commentaire à propos du thème:Bagram, bagne secret d’OBAMA.

-Tout le monde parlent des prisons d’aboughrib,de guantanamo et aujourd’hui de Bagram où les atteintes à la dignité humaine défrayèrent la chronique tant les traitements qui y sont infligés aux suspects dépassent largement le cadre correctionnel et ne semblent pas être ainsi en commune mesure avec les actes incriminés pour avoir pris des proportions d’horreurs qui donnent à croire que les mis en cause sont punis pour autre chose que la menace qu’ils constituent pour la démocratie et »les nations civilisées » du monde libre. Ce qui laisse supposer que les crimes en vertu desquels ils sont injustement traqués à travers le monde sont inhérentes à leurs convictions religieuses (s’agissant de l’Islam qui se substitua au communisme en tant qu’ennemi numéro un à abattre )non seulement avec la bénédiction de leurs propres gouvernements qui sont supposés les protéger mais avec leurs collaborations directes et un zèle qui surclasse de loin celui du prédateur tant les méthodes employés avec leurs compatriotes sont loin d’être orthodoxes ,à tel point que les suppliciés qui ont eu la chance de recouvrir leur liberté préférèrent rester chez leurs anciens bourreaux en demandant d’être naturalisés ou se portèrent candidats à l’asile politique .Une situation qui en dit long sur la barbarie de leurs régimes souvent occultée par les officiels outre-atlantique tant l’enjeu économique et si incitatif que ces derniers finissent souvent par perdre le sens de l’honneur,de la vertu et de la nature humaine en cautionnant même les génocides perpétrés par la hiérarchie militaire. Les ex-officiers de l’armée Algérienne actuellement en exil rapportent à travers leur site électronique »le MAOL » que l’attaché militaire de l’ambassade des Etats-Unis à Alger a assisté aux cotés du chef d’état-major général de l’armée Gaid salah au bombardement des grottes de Jijel au napalm au cours d’une opération supervisée par le pentagone et la DST Française. Une manière de récompenser l’armée Algérienne pour son rôle actif dans la lutte anti-terroriste peut importe que ceci se fasse aux détriments de victimes innocentes. -Cette opération au cours de laquelle pas moins de deux cents âmes la plupart ayant moins de quinze ans trouvèrent la mort calcinées et crucifiées montre l’ampleur de la complicité de ceux qui se sont arrogé le droit de sauvegarder la paix mondiale menacée par des « terroristes « qui réellement ne militent qu’en faveur de leur dignité et de leur droit à la vie et rien d’autre.

-Si je concède le fait qu’il ne s’agit pas d’hôtels cinq étoiles,ce qui est tout à fait normal étant question de pénitenciers à caractère hautement sécuritaire qui abritent des gens qui au regard de la législation occidentale sont passibles des peines les plus sévères compte tenu de leur statut de « terroristes « (une accusation « prêt-à-porter » à l’encontre de ceux qui ne partagent nécessairement pas leurs idées),il est inconcevable et même scandaleux que les médias se refusent d’enquêter, sur un même pied d’égalité, sur les milliers de prisons en Arabie saoudite par exemple où les détenus sont principalement des familles toutes entières originaires du Pakistan, d’Inde, d’Indonésie , du Bangladesh,de la Malaisie ,d’Egypte ,etc. qui y sont venues chercher du travail sous le poids de la misère et du dénuement et qui,refusant de céder aux harcèlements sexuels de leurs employeurs, se sont trouvés du jour au lendemain coupables d’actes commandités par ces mêmes employeurs avec la complicité de la police locale qui se refuse d’auditionner les suspects car cela reviendrait à douter de l’intégrité des Cheikhs et des Emirs du pétrole et qui dans le pays des lieux saint de l’Islam,équivaut à un blasphème. Une revue américaine spécialisée en la matière a même classé ce pays au septième rang des pays connus pour leurs atteintes aux droits de l’homme. Un pas certes consolant mais non déterminant et sans conséquences pour ramener ce pays à la raison en l’absence de toutes contraintes .Ces établissements dans leur quasi-totalité échappe au contrôle de la justice internationale par ce que ne recevant pas l’aval des USA pour des considérations d’ordre politique (secret défense oblige)au même titre que les camps d’internement du sud Algérien dont la création fut unilatéralement décidée par l’autorité militaire au mépris des institutions au lendemain du putsch des « généraux » du 11 janvier 1992 et qui semble ne pas inquiéter outre mesure les gendarmes du monde ceci tant que le pétrole coule à flot à Hassi – messaoud (Algérie)et tant que leur mainmise sur les richesses naturelles des peuples n’est pas contestée. Les prisons continueront à proliférer comme des champignons et les bourreaux prendront tout leur temps pour donner libre cours à leur sadisme qui ne prendra la forme d’une accusation de crime contre l’humanité qu’une fois que les Américains auront décidé qu’il soit ainsi pour des impératifs géo- stratégiques qui dicteront la relève de leurs valets aux profits de nouveaux acteurs qui réussiront à leur tour,une fois au pouvoir, à trahir la confiance de leurs sujets comme ce fut le cas avec le shah d’Iran,SADDAM et le président Egyptien SADAT pour ne citer que ces trois cas seulement. Les exemples du Maroc,de la Tunisie,de l’Egypte,de la Syrie,du Yémen sont aussi frappants les uns que les autres avec leurs lots de détenus pour leurs convictions politiques qui dénotent le degré de pourrissement des systèmes.

-Si la cruauté de l’armée américaine est manifeste à travers ces prisons aux dimensions limitées dans l’espace et dans le temps et est de ce fait incontestablement condamnable,que diriez-vous des dirigeants arabes qui ont transformé leur pays en prisons à ciel ouvert en plus des camps de concentration semblables à ceux des nazis et où les citoyens constituent des prisonniers en instance éternelle de jugements et de verdicts. Des peuples qui assistent impuissants à la dilapidation de leurs richesses naturelles et dont la moitié vit en dessous du seuil de la pauvreté et prospectent dans les décharges publiques à la recherche de leurs pains quotidiens dans des pays dont les réserves de changes sont évaluées pour certains d’entre eux à des centaines de milliards de dollars. Alors que l’argent qui en principe aurait du servir à l’amélioration de leurs cadres de vie est affecté à l’achat d’armes à des sommes faramineuses destinés à combattre je ne sais quel ennemi!?En ce qui concerne l’Algérie,la dernière facture s’élève à sept milliards de dollars pour une marchandise qui s’est avérée dans sa majeure partie hors d’état de servir et qui déclencha un conflit avec le fournisseur(Russie)…

-Dans l’attente de jours meilleurs,les peuples embrigadés par des slogans pompeux ,sont incessamment impliqués dans des querelles byzantines à la grande joie de leurs bourreaux comme c’était le cas lors du match de football Algérie –Egypte qui a failli tourner au drame,les deux gouvernements aux prises avec des crises internes ont exploité cet évènement chacun à sa façon au grand dam des deux misérables peuples. Les médias des deux camps qui y trouvèrent l’occasion de se faire une santé économique et être dans la grâce du pouvoir d’un autre côté n’ont pas hésité à franchir les limites de la décence tant les circonstances étaient rendues favorables pour donner matière à diatribes. Un incident sciemment orchestré par des politiciens véreux dont l’impacte continue d’être ressenti dans les deux camps tant la déchirure est profonde et douloureuse.

-Aussi,Si les pensionnaires des prisons de la CIA ont la chance de trouver une presse internationale et des ONG attentives à leur égard en raison de ce que certains détenus sont des ressortissants Américains,Britanniques ou Français en revendiquant leur libération,quand est-ce que nous peuples arabes(ces laissés pour compte de la communauté internationale) qui sont passés d’un colonisateur à un autre à travers le mensonge de l’indépendance qui fait que notre existence est une longue nuit de cauchemars ,aurions la faveur de susciter la mobilisation de ces mêmes acteurs afin que,sinon libérés, le statut de prisonniers nous soit au moins accordé?.

-La conscience internationale est mise à rude épreuve tant elle demeure interpellée par les détenus des vingt et une prisons arabes aux dimensions d’Etats de se pencher sur leur calvaire qui même s’il se ne se pose pas en termes expresses évoque tacitement l’enfer des damnés afin qu’ils soient,dans un premier temps, rétablis dans leur droit de citoyens qui semble lui aussi avoir disparu avec les résultats des urnes. La discussion des autres droits demeurant pour l’instant un luxe inaccessible. En déplaise aux pseudo- démocrates inconditionnellement acquis aux thèses éradicatrices de la mafia politico-militaire arabe qui s’est arrogé le droit de présider aux destinées des peuples ,étant constitutionnellement illégitime,moralement perverse et opérationnellement atone et que mon intervention pourrait exaspérer en brisant la règle de fidélité à certains tabous qui leur sont chers.

Ecrit par : HAMMANA | 02.11.2010

Laisser un commentaire